RÉSULTATS DES LÉGISLATIVES - Quatre décisions de la HCC offrent la majorité à l’Irmar

C’est acté. Avec la proclamation des résultats définitifs des élections législatives jeudi dernier, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) donne la majorité à la coalition pour la majorité présidentielle (Irmar). Quatre-vingt-quatre. C’est le nombre de sièges obtenus par les Orange et cela leur permet donc d’avoir la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Au moment de la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), cette majorité n’a pas été atteinte par l’Irmar avec seulement quatre-vingts sièges obtenus. Pour rappel, il faut avoir plus de quatre-vingt-deux sièges pour obtenir la majorité.

Malgré le rejet de la plupart des requêtes déposées à la HCC, la Haute Cour en accorde quelques-unes. Décisions qui ont eu un impact à l’arrivée. Surtout dans trois districts où des indépendants sortaient en tête après les résultats de la Ceni et dans un dont le candidat indépendant est pénalisé par la HCC. Ce qui permet à l’Irmar d’avoir les deux sièges. Dans le district d’Antsohihy, la décision d’annulation de voix du candidat indépendant Richard Rajaonarison permet à Aymar Hyacinthe Befeno de l’Irmar de gagner le siège. L’écart après la proclamation des résultats provisoires par la Ceni n’était cependant pas conséquent.

Parmi les trois districts figure Vondrozo où la candidate indépendante Pauline Volatiana Randrianasolo voit nombre des voix qu’elle a obtenues retirées. Ce qui donne la victoire au candidat de l’Irmar Odilon Bototefy. La raison de la Haute Cour pour motiver l’annulation est la signature avant l’heure des procès-verbaux le jour du vote. Cependant, dans les résultats provisoires de la Ceni, la candidate indépendante était en tête avec 38,29 % devant son adversaire avec 34,69 %. Les voix annulées ont donc permis au désormais député Odilon Bototefy de remonter presque 4 % de retard.

Doublé

La même situation s’est produite dans le district de Maevatanàna. Si après les résultats provisoires de la Ceni, la candidate indépendante Georgette Rasoarimalala était en tête, la HCC inverse la situation en donnant la victoire à Gabrielle Mbade de l’Irmar. L’annulation de plusieurs voix obtenues par l’indépendante fait, comme à Vondrozo, pencher la balance. Hier, Georgette Rasoarimalala ainsi que plusieurs de ses partisans contestaient le résultat de la HCC en manifestant dans la capitale du Betsiboka.

Le cas du district de Moramanga se trouve contraire à celui des trois autres. Dans ce district, Virginie Razafimandroso de l’Irmar était déjà largement en tête après les résultats de la Ceni. Mais après l’annulation de plusieurs des voix obtenues par son adversaire Philbert Rakotoarivelo, la candidate Irmar fait le doublé et obtient finalement les deux sièges dévolus au district. Au moment des résultats provisoires, la candidate Orange obtient 43,32 % des voix et son adversaire 22,17 %. Résultats qui ne permettaient pas à la candidate Irmar de faire le doublé.

Ravo Andriantsalama

1 Commentaires

  1. Les subterfuges abjectes de cette basse cour constitutionnelle recevant des ordres de Rainilainga sont évidents . Les tripotages de ces quatre résultats démontrent bien que ce braconnier des flamants roses président marionnette de cette institution est un corrompu avéré . Il n'y rien d'autres comme explication. Rainilainga essaie d'insinuer et de marteler une stabilité garant du Madagascar " tsy maintsy maintsy mandroso " mais une manoeuvre diabolique se prépare avec les députés IRMAR mpanangan-tànana mpisolelaka voavidy vola à savoir AMENDER la constitution pour un 4ième mandat du filou vazaha taratasy avec son incompétence. sa mégalomanie , son autocratie et sa mythomanie maladive !

    RépondreSupprimer
Plus récente Plus ancienne